Virginie Cirez
Magnétiseur
 

2 - 🤔Qu'est ce que "le Tarif libre" ?🤔

Beaucoup de personnes me demandent quels sont mes tarifs et lorsque je réponds que c'est un "tarif libre" cela laisse parfois dubitatif lorsque l'on ne me connait pas (où est le loup ? ;p) ou simplement parce que certaines personnes, qui par contre me connaissent bien, souhaitent simplement avoir un prix de référence et ne pas paraître "irrespectueux" (je les cite) face à mon travail.

👛 Le tarif de référence moyen d'un magnétiseur à son compte est entre 40 et 50 euros en cabinet (pour une séance de 45 minutes à 1h - soin et débriefing nécessaire compris - ce que je fais).

Alors je vais tenter d'être claire ici, bien que la concision ne soit pas ma première vertu ;).

📖 Sur le plan légal : Le tarif libre, avant tout, c'est possible en étant à son compte. Cela, et parce que avant je travaillais gratuitement pendant plusieurs années afin d'apprendre ce que je fais aujourd'hui, il m'a fallu m'assurer auprès de l'URSSAF que le "tarif libre" était donc possible lorsque je me suis mise à mon compte afin simplement d'être dans la légalité et de vérifier si mon "concept" était applicable. C'est le cas.

Enfin j'ai fait ce choix parce que bien des situations personnelles sont différentes et faire des "tarifs retraité", des "forfaits" pour les gens qui ont besoin de venir souvent, des "tarifs étudiants", des tarifs "chômeurs" etc.. ça ne permet pas à tous de rentrer dans le "moule" prévu et certains se retrouvent sur le bord du chemin sans même oser demander. Car il faut comprendre que les plus humbles sont souvent malheureux de ne pouvoir payer "correctement", et contrairement à ce que l'on dit, ils n'aiment pas "réclamer" ou encore "profiter". Ceux-là préféreront passer leur chemin sans oser "demander" car pour certaines personnes, ce qu'il leur reste, c'est la fierté et l'honneur. Et ce sont les gens qui me touchent le plus au cœur d'ailleurs. Ils m'inspirent souvent plus de respect et d'admiration que de pitié. Il y a des personnes, que j'ai vues longtemps, avec lesquelles j'ai créé un lien d'amitié sincère et indéfectible, tellement la richesse était ailleurs. Mais d'une valeur inestimable. Ils m'ont apporté plus qu'ils ne le pensent eux-mêmes. ;)

Ici, personne ne "paie" pour personne, mais chacun paie mon travail à hauteur de ce qu'il peut. Et s'il peut payer "normalement" le "tarif moyen" minimum c'est très bien. Je ne vérifie jamais rien, je ne "critique" jamais car ma règle c'est la confiance et l'ouverture, et cela va avec ce que je vous donne. Mais attention, tarif libre ne signifie pas non plus "magnétiseur au rabais", même si nous avons tendance à penser (souvent presque inconsciemment) que plus on paie et plus on a de la qualité parce que cette société nous enseigne cela très tôt. Je fais mon travail aussi sérieusement que les autres.

Si on résume donc les cas les plus fréquents qui ont motivé ce choix :

- Les retraités : Il y a des retraités qui vivent bien et d'autres qui survivent avec un "minimum retraite". Et pourtant ils ont souvent des ennuis qui demandent des "soulagements" en séances régulières (comme l'arthrose - que je ne "soigne" ni ne guéris mais soulage).

-Les étudiants : là, j'aurais plus de facilité à faire un prix si je devais en établir. Ils sont souvent peu argentés et donc ils ont besoin d'un tarif spécial. Ils me consultent souvent pour le stress aux examens etc..

- Les chômeurs : il y a des chômeurs qui ne vivent pas seuls, ne manquent de rien et ont une bonne indemnité et puis des chômeurs qui n'ont rien ou presque et les gens au RSA etc etc... c'est donc à chacun de savoir ce qu'il peut faire pour rétribuer mon travail, que je fais sérieusement, toujours, du mieux que je peux, et ce que lui peut faire pour simplement ne pas "rater" des séances et faire en sorte que ça soit le plus "efficace" possible.

- Les mamans Solos : il y a des mamans solos qui gagnent bien et s'en sortent et d'autres qui "rament" sans aides et parfois aussi sans que la pension soit ne payée ni les frais à dépenser partagés. Elles sont très nombreuses aujourd'hui dans ce cas hélas...

- Les forfaits : le tarif libre règle ce problème et les séances nécessaires pour un meilleur résultat, peuvent être normalement effectuées lorsque cela dépasse les 4 classiques que je conseille souvent (sans obligation mais pour ma part il y a des choses que je ne peux faire en moins de séances lorsque c'est chronique, profond, ancien etc.. et je préfère même parfois dire dans certains cas que c'est inutile de me voir si on attend de moi un "miracle" en une séance dans certains cas compliqués, dont on ne connait d'ailleurs jamais l'issue car chaque cas est différent donc, si on veut une séance "pour voir" et que c'est un pbm que je considère impossible à travailler en une séance, je ne prends pas par honnêteté tout simplement - sinon tout le monde perd son temps et vous vous perdriez votre argent assurément).

Comprenez que le "métier" de magnétiseur n'est pas un "métier" comme les autres, du moins c'est ainsi que je le vois.

Les anciens faisaient cela gratuitement en plus de leur travail, pour un proche, un voisin, à l'occasion (certains le font encore de temps en temps une fois à la retraite etc jusqu'à ce que leur corps ne "veuille" plus), et on commence souvent comme cela, gratuitement, durant plusieurs années, pour simplement observer, apprendre et voir ce que l'on peut faire pour avoir les meilleurs résultats, savoir ce que l'on peut offrir (en combien de séances etc, les effets possibles etc.. ). Pour apprendre de nous-mêmes en somme... le désir profond qui sous-tend notre "action" au départ c'est "aider". C'est cela qui m'a poussée enfant à poser une main timide, en pensant juste que le "vouloir" n'irait pas bien loin, mais voir souffrir était plus insupportable que de souffrir.

😥Cependant notre corps à des limites que nous apprenons à découvrir alors que l'esprit aimerait ne jamais s'arrêter... cela aussi on l'apprend.
Au début, on le fait occasionnellement, puis plus souvent, et on apprend la "fatigue" toute spéciale que cela génère si on "abuse" (plusieurs jours de suite et plus de 5 séances d'une heure par jour, pour ma part, autrefois 7h ce n'est pas juste bouger des mains en discutant - mais j'ai vite arrêté en raison de la fatigue cumulée assez rapidement). on est "vidé" d'une fatigue qui n'est pas celle d'une grosse journée de travail physique. C'est autre chose. Alors on doit "choisir" entre "travailler" dans un emploi comme "tout le monde" ou "aider" en faisant ce pour quoi on est "doué", ce vers quoi notre cœur tend, ce vers quoi on se sent peut être "plus utile"... Mais si c'est à plein temps ou même la moitié de la semaine, cela devient un "travail" et on se doit aussi de vivre. C'est le dilemme que beaucoup d'entre nous connaissent ("nous" les magnétiseurs) . Cette grande question qui toujours nous torture au début...

Alors certains pour vivre font des tarifs et d'autres imprudents comme moi tentent d'aller au bout de leur "folie" en essayant cette méthode afin de tenter l'idéal qui nous guide. Car même un magnétiseur qui a des tarifs veut naturellement aider.

Dans la grande majorité, c'est cela "le don", c'est donner, du fond du cœur dans une empathie extrême qui nous pousse depuis la plus tendre enfance.

🤫🤐Puis on s'abandonne, on se renie, on grandit, on ne veut pas parler de "ça", on se dit que l'on "rêve". Et un jour, on y revient, c'est souvent le même parcours qui nous ramène à nous-mêmes, à l'enfant qui a enfoui ce qui était si simple avant, car alors, le monde "irréel" était acceptable et enfin la "rationalité" nous a rattrapés, l'envie d'être comme "tout le monde", la peur d'être "à part", voire totalement "fou". Personne s'il est conscient ne souhaite cela, il faut prendre de la force et voir pousser ses racines, être capable de "devenir qui l'on est" en apprenant que de toute façon, qui voudra juger jugera, que personne n'est parfait, que la différence est une richesse, et que pour être heureux il faut commencer par accepter qui l'on est vraiment, dans sa totalité, il y aura toujours d'autres "fous" pour nous aimer et de moins "fous" pour nous quitter et ce n'est pas si grave si l'on trouve le bonheur ou tout au moins si l'on s'est trouvé soi, ce qui est en fait le premier pas sur la terre ferme pour avancer ...

Donc voici ma longue longue, longue, très longue réponse à vos questions qui reviennent chaque jour en MP. Mais à la fois c'est vraiment une grande question pour moi et pour certains de mes amis qui font ce métier très particulier.

Seulement ce monde ne permet pas toujours d'être aussi "fou"/"folle" que je le suis moi-même aujourd'hui. Je ne vis pas seule (ce qui me permet cette folie), mais je dois penser comme tous à ma retraite, ma santé, mes enfants et je suis encore "jeune" sur le plan professionnel, je ne peux vivre de rien, et rien ne m'est donné comme à chacun. C'est aussi pour cette raison que je ne fais plus aucun travail gratuitement. Car ce que je fais, c'est du temps, un vrai travail, que je tente de faire au mieux, et je dois aussi penser à mes "vieux jours" ce qui m'interdit la gratuité. C'est donc devenu mon métier. Et le tarif libre est une solution si souple que je ne peux proposer mieux.

Pour autant, c'est vrai aussi que j'aimerai vraiment que l'argent cesse d'être l'unique moyen d'estimer la valeur des gens. Nous valons tous bien mieux que cela. Mais à la fois, lorsque l'on est un peu "fou", mais très conscient (paradoxe ?), il faut faire des choix mesurés, et à la fois tenter de nouvelles choses, de nouveaux concepts, pour réinventer nos vies.

Je ne certifie pas arriver à tenir ce challenge du "tarif libre" que je tente depuis plus de trois ans, toujours pugnace, accrochée avec une ténacité terrible pour ne rien en changer car c'est une question philosophique pour moi. Peut être une folie..ou pas. Car si l'argent est le meilleur moyen d'échange qui fut inventé, pour permettre à chacun de rétribuer un travail et à la fois de se "payer" ce dont il a besoin (le troc avait cet aspect peu commode de vous faire recevoir en échange, quelque chose dont vous pourriez ne pas avoir vraiment besoin ;p), il a tendance à bien trop dominer nos vies au point de nous faire perdre de vue l'essentiel parfois, souvent...

💪 🏋️‍♀️Mais je résiste encore à ce monde qui veut faire de nous des calculatrices et des comptes en banque, et je tiens encore le cap. Je souhaite que cela dure. En tous les cas les gens que je vois sont tous très honnêtes. Je le sais. Si il y a eu une infime partie qui a "joué" avec ma confiance, je sais que leur nombre est si dérisoire que je ne m'en offusque pas, il y en a si peu (un ou deux, en trois ans, ce n'est rien du tout au vu du nombre de personnes rencontrées sur une année, sur trois en tout ce n'est plus rien). Par contre, il faut vivre avec ce monde.. c'est certain, même s'il me semble souvent marcher bien plus sur la tête que je ne le fais moi-même. ;)

Ce chemin est un chemin où l'on apprend tous.
La liberté de conscience est la plus importante de toute.
Je marche à la "confiance" et à la "conscience" et je ferai toujours de mon mieux pour que la mienne reste "limpide".

Mais je n'ai que de belles "expériences". Que de belles "rencontres". Les gens sont différents, et la différence est la richesse de ce monde.

Et vous savez quoi ?

Et bien, rien que pour cela, rien que pour avoir vu combien les gens sont naturellement respectueux et honnêtes, pour croire encore en la beauté de ce monde et en l'humanité. Je dis que même si je dois un jour abandonner ce concept de "tarif libre" auquel je tiens tant, parce que ce monde l'imposera peut-être, et bien ça aura "valu le coup". 😀🥰😉

Car c'est un bel enseignement sur la nature humaine.

Sinon,

Vous voyez ...

La concision n'est certainement pas ma "première" vertu 😅😂💖

Et c'est un Euphémisme (j'aurai perdu presque tout le monde en route mais le plus important est en haut.. alors ça devrait aller ;p) 😂

PAGE EN CONSTRUCTION 

Formulaire de contact ( à venir)